Explorez un cahier spécial pour le 100e des Archives nationales!

Revivez quelques chapitres de la grande épopée du peuple québécois grâce à d’inestimables photos et documents anciens conservés par les Archives nationales du Québec.

Le capitaine Philippe Landry et sa goélette, entre 1880 et 1894. Archives nationales du Québec à Montréal | BAnQ, fonds Famille Landry (P155). Photographe non identifié.

Notre mémoire à portée de main (extrait du cahier)

Créées le 2 septembre 1920 par le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau, sous l’impulsion du nouveau secrétaire provincial, Athanase David, les Archives nationales du Québec ont eu 100 ans en 2020.

L’historien Pierre-Georges Roy a été le premier archiviste du Québec. Dès son arrivée, il affirme sa volonté de rendre les archives accessibles à tous avec sa série d’opuscules Les petites choses de notre histoire, destinée au grand public. Une préoccupation qui ne s’est jamais démentie. Il publiera plus de 300 ouvrages et articles au cours de sa longue carrière.

L’accès démocratique au patrimoine documentaire demeure au cœur de la mission des Archives nationales, fusionnées depuis 2006 avec la Bibliothèque nationale du Québec pour créer Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Bien que les Archives nationales aient 100 ans, ce sont 400 ans d’histoire qu’elles conservent et rendent disponibles pour les chercheurs, les historiens, les avocats, les artistes, les sociologues et les journalistes, ainsi que pour tous ceux et celles qui veulent découvrir un pan de leur histoire personnelle ou collective. Ou se servir de ce matériau pour aller plus loin.

Ce cahier constitue un survol de cette immense collection qui garde la trace des petites et grandes choses de notre histoire, éclaire notre présent et bâtit graduellement notre mémoire de demain. Une collection qui nous renseigne aussi sur certains moments marquants de notre histoire. C’est à cela que servent les archives : créer la trame historique sur laquelle se tisse notre identité.